Après plusieurs années à parler d’un changement de mode de vie, il est temps de s’y mettre ! Départ donc en ce mois de juin 2016 sur les routes de France pour rencontrer les acteurs de cette fameuse « simplicité volontaire » !

Les possibilités sont nombreuses, aussi nombreuses que les personnes qui s’engagent dans cet état d’esprit. Artisans, paysans, artistes, religieux, voyageurs, voilà ceux qui me viennent spontanément à l’esprit, ceux que visent ce périple. Probablement en existe-t-il d’autres formes, que la providence me fera, j’espère, découvrir !

Ce blog fera office de journal de bord. Au pire, il permettra à mes proches d’avoir simplement de mes nouvelles ; au mieux, et cela dépend surtout de moi, il permettra à d’autres de découvrir qu’une autre vie est possible, en dehors de la loi du marché et de la recherche du profit sans limites.

J’essaierai également de réaliser des entretiens avec les personnes que je rencontre. Soyez indulgents, je n’ai jamais suivi de formation pour ça. Mais puisque l’on apprend jamais mieux que sur le terrain, en avant !

Ce projet, ces modes de vie, c’est un rêve ! et il faut rêver ! Mais ce n’est pas qu’un rêve, c’est un projet de vie ! Si Dieu le veut.

« Faites de vos rêves une réalité », comme le disait un vieux copain. C’est parti !

J’ai toujours fuit les parcours conventionnels, sans forcément être capable de dire pourquoi à l’époque.

Après un collège de plus en plus agité et de moins en moins travailleur, je décide de partir en lycée professionnel, contre l’avis de toute l’équipe enseignante, pour passer un CAP puis un Brevet des Métiers d’Art en ébénisterie. Avant de me rendre compte d’un certain nombre des limites du système et de menacer sérieusement ma réussite au BMA, que j’ai de justesse.

Je passe ensuite quelques mois dans l’Aude chez un artisan-paysan, le temps de découvrir un mode de vie que je n’imaginais pas possible.

Retour à Paris pour quelques mois de galère, avant qu’un travail me tombe dessus au bon moment. Je travaille pendant un peu plus d’un an en isolation de fenêtres anciennes à Paris, puis je romps mon contrat pour débuter un tour de France.

L’avenir se dessine pour l’instant autour d’une formation en philosophie à l’institut Philanthropos, puis peut-être un jour en éco-construction.

4 thoughts

  1. Salut Mayeul,
    J’ai des contacts à te passer en Belgique et en France, ainsi que l’agenda des Frat’s. Je trouve pas ton email, n’hésite pas à me contacter.
    à ++
    Olivier, de Philanthropos

Laisser un commentaire