Il m’est arrivé pas mal de choses depuis mi-octobre, ce qui fait que je n’ai pas eu beaucoup de temps pour faire mon journal de bord.

Je suis donc arrivé mi-octobre dans l’Aude, où je suis resté à peu près trois semaines. J’ai passé quelques jours chez un maraîcher où j’ai notamment appris à faire des buttes de permaculture, également quelques jours chez les sœurs de l’abbaye de Rieunette qui font des huiles essentielles, puis plein de petits passages éclairs chez des connaissances du coin, des balades à cheval, quelques coups de mains en menuiserie… Ecriture d’un article sur les alternatives à EDF et au nucléaire pour la revue Limite.

Départ ensuite début novembre vers Belley pour passer le week-end du 11 novembre avec quelques amis. C’est ensuite que je me suis dirigé vers Fribourg, en Suisse, pour découvrir l’institut Philanthropos et rencontrer Fabrice Hadjadj. Arrivé le mardi dans l’après-midi et ne pensant rester qu’une journée, j’ai été tellement bien accueilli et le programme de la semaine étant passionnant, je suis resté jusqu’au dimanche ! Quelques jours géniaux, remplis de rencontres et de discussions passionnantes.

Je suis ensuite reparti vers Lyon, pour essayer de rencontrer quelques personnes, passer chez mon parrain et rencontrer le troubadour Luc Arbogast et profiter d’un concert sauvage pour l’interviewer. Les personnes que je voulais voir n’étant pas disponibles à ce moment et la venue d’Arbogast ayant étant décalée quelques jours plus tard à cause des intempéries, je suis allé passer trois jours à l’abbaye bénédictine de Triors, où les moines accueillent régulièrement la délégation locale des Journées Paysannes et sont en conversion écologique. Le curé d’une paroisse du coin, voyant mon autocollant Notre-Dame-des-Landes, m’a également conseillé de passer voir à la ZAD de Roybon, à une vingtaine de kilomètres de l’abbaye. Amusé d’être envoyé là-bas par un abbé, j’y suis passé rapidement en repartant, le temps de filer un petit coup de main pour monter un petit abri pour les chèvres et de discuter un moment avec la dizaine de zadistes présents sur un des trois lieux de lutte.

Le lendemain aura été passé en bonne partie au lit dans la voiture pour cause de crève monumentale, avant de m’en extraire péniblement pour aller rencontrer Luc Arbogast dans une boutique médiévale du vieux Lyon. Un très chouette moment avec lui, une heure d’entretien et des discussions perso très sympathiques ! L’entretien suivra dans les prochains jours, le temps qu’il le relise et me donne son feu vert. [Ça y est, il est là !]

Retour ensuite à Caunes-Minervois, dans l’Aude, pour passer quelques semaines chez mon frère et lui filer un coup de main sur son joli terrain de deux hectares dans les montagnes. Débroussaillage, nettoyage, installation d’un grand marabout de vingt-quatre mètres carrés avec plancher et terrasse, construction d’un pont sur la rivière, préparation de buttes pour un futur potager… et repas en pleine nature, sur le feu, en plein mois de décembre ! Un ami vient passer quelques jours pour découvrir le coin dont je lui parle depuis un moment et filer un coup de main. Quelques chouettes balades également, notamment chez un couple éleveur de vaches et moutons dans les montagnes noires et chez Chantal, une dame autosuffisante dans la vallée du Minervois, et de bons moments en terrasse du bar du village. Une soirée danse traditionnelle dans une grange perdue dans les montagnes avec des amis, une soirée chant occitans dans le joli village de Félines-Minervois, bref plein de chouettes moments !

Je remonterai quelques jours en région parisienne pour Noël et pense redescendre passer encore quelques semaines dans l’Aude après.

Laisser un commentaire